WAT : La lampe qui fonctionne avec de l'eau


Pour ceux qui ont toujours pensé que seuls le vent et le soleil sont capables de produire de l’énergie renouvelable pour alimenter certains types d’appareils, qu’ils se détrompent !
WAT : La lampe qui fonctionne avec de l'eau

Avec la lampe Wat, il suffit de quelques gouttes d'eau pour avoir de la lumière.

Effectivement, depuis ces dernières années, le principe de l'énergie renouvelable ne cesse de faire l'objet de nombreuses études faisant honneur au concept écologique. En dehors de l'énergie solaire, éolienne mais aussi géothermique et biomasse, d'autres matières peuvent aussi produire de l'énergie. Et avec les dépenses en électricité constatées auprès des ménages qui utilisent l'une ou l'autre de ces énergies qui deviennent courantes, il est temps de trouver d'autres alternatives efficaces.

Et voici que la française Manon Leblanc, designer et férue d'objets de décoration vient de dévoiler sa dernière trouvaille ou plutôt sa dernière créativité qui repose sur un nouveau concept de luminaire à eau. Baptisé Wat, cette lampe qui fonctionne à l'eau n'utilise pas de l'énergie marémotrice pour fonctionner mais de véritables gouttes d'eau. Pour allumer la lampe, il suffit de verser un peu d'eau au niveau de sa partie supérieure avant de faire tourner la petite manivelle qui y est intégrée. Et voilà qu'une lumière douce et diffuse se produit dans un ensemble qui a l'air de reconstituer une image de nuage lumineux au sein de la bouteille.

Tout d'abord, il est bon de mentionner que Wat utilise une batterie hydro-électrique formée de poudre de magnésium versée dans un bâton de carbone. La lumière se produit à partir d'une réaction électrochimique générée par le contact de l'eau avec la batterie.

Même si ce projet repose sur concept d'une assez grande simplicité, il repose tout de même sur des principes chimiques intéressants. De plus, comme la lumière et l'eau ne font pas toujours bon ménage, ce projet de Manon Leblanc permet de démontrer ce contraste. Comme une sorte de poésie, cette nouvelle approche de la lumière est particulièrement appréciée par les fans de produits écologiques. Parmi les matériaux utilisés dans la conception de cette lampe à eau, on peut noter le soufflé de verre, du bioplastique, de l'acier pour l'interrupteur mais aussi des bandes de LED blanches.

Aussi bien recommandée pour offrir une lumière ponctuelle mais aussi une agréable ambiance dans les locaux qui l'accueillent, cette lampe à eau de Manon Leblanc s'annonce déjà comme une véritable révolution dans les luminaires. Grâce à ce système, il devient possible d'apporter une source de lumière intéressante dans de nombreux objets décoratifs surtout les luminaires tels que les lustres, les lampadaires, les abat-jours et autres.

De plus, cette lampe pourrait également connaître une grande utilité dans les zones enclavées où il est encore impossible de profiter de l'électricité courante. Surtout, lorsqu'on sait qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser de l'eau potable mais même l'eau des rivières pour faire fonctionner cette lampe. A la fois pratique, intéressante et écologique, la technique utilisée par la lampe Wat est sur le point d'apporter une réelle révolution auprès des fabricants de luminaires soucieux du problème écologique

En savoir plus Publié le 10 décembre 2013
RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



FERMER