La thérapie au venin d'abeille

Un ouvrage du professeur Roch Domerego, qui explore en détails les origines, la composition et les mystères de ce produit

Publié le 23 mai 2012
La thérapie au venin d'abeille

On a beaucoup écrit sur les bienfaits du miel, de la propolis ou de la gelée royale ; très peu sur le produit le plus puissant, mais aussi le plus craint, sécrété par nos amies les abeilles : le venin.

L'injustice est dorénavant réparée avec ce nouvel ouvrage du professeur Roch Domerego, qui explore en détails les origines, la composition et les mystères de ce produit, ainsi que les réactions qu'il peut provoquer dans l'organisme.

« Chaque substance est à la fois poison et médicament ; tout dépend de la dose administrée », disait déjà le fameux médecin suisse, Paracelse, au 16ème siècle.

Si le venin est d'abord une arme de défense, il est aussi une source de bienfaits multiples contre un grand nombre de pathologies. Les hommes l'ont toujours su. Ils l'avaient simplement oublié.

Il a suffi que des chercheurs courageux et novateurs osent appliquer à la thérapie au venin d'abeille la rigueur de la méthodologie scientifique pour prouver en toute objectivité que son efficacité peut parfaitement égaler ou dépasser celle de bien des médicaments chimiques, sans en avoir les effets secondaires néfastes.

Avec ce livre, dont la sortie est prévue le 12 juin aux Éditions Baroch, nous (re)découvrons que la Nature avait tout prévu. Il faut simplement un peu d'attention, de patience, d'écoute et, en l'occurrence de lecture, pour comprendre comment et pourquoi fonctionne cette solution naturelle de santé, originale mais très efficace.

Une piqûre de rappel indispensable... et indolore.


FERMER